Guide pratique pour partir à New-York

New-York est une grande ville, très dynamique, qui nécessite un minimum d’organisation car il n’est pas toujours possible de tout découvrir dès le premier voyage. Plus globalement, pour une première fois aux États-Unis, on peut vite se sentir submergé par toutes les informations qui sont diffusées et par les démarches à entreprendre.

Quelle est la meilleure période pour visiter New-York ?

New-York se visite toute l’année et est appréciable à toutes les saisons.

Pour ma part, j’y ai été au début du printemps et pourtant mon départ a été repoussé de deux jours à cause d’une tempête de neige. Les températures affichées étaient entre 2 et 7 degrés mais le ressenti oscillait entre -2 et 4 degrés.

Bien que frileuse, l’hiver là-bas me fascine, même s’il a l’air rude avec les fréquentes tempêtes de neige. Je rêve d’y aller pour Noël et faire du patin à glace à la patinoire The Rink du Rockefeller Center, marcher dans les rues sublimées par les décorations lumineuses, découvrir les marchés de Noël new-yorkais.

Toutefois, j’espère effectuer mon prochain séjour dans la grande pomme au début de l’été. C’est une période où il ne fait pas encore très chaud mais les prix des logements commencent à grimper car le retour des beaux jours coïncide avec la haute saison touristique.

Les formalités administratives pour partir à New-York

Selon la durée de son séjour et certaines particularités, les formalités d’entrée sur le territoire américain seront différentes.

De façon simplifiée, lorsque l’on prévoit d’y rester plus de 90 jours, il est obligatoire d’obtenir un visa. De même, un visa peut aussi être demandé en cas de double nationalité ou de refus de délivrance de l’ESTA par exemple.

Pour un séjour inférieur à 90 jours, c’est l’ESTA qui est exigé. C’est une autorisation qui n’est valable que deux ans tant que le passeport est valide. Il faut donc la renouveler après chaque expiration en se munissant toujours d’un passeport biométrique en cours de validité aux dates de séjour prévu. En outre, les informations qui seront renseignées sur l’ESTA devront être écrites exactement de la même façon que sur le passeport.

Plusieurs sites non officiels proposent de générer ce document contre un paiement.

Cependant, le seul site fiable pour effectuer cette démarche est celui de la protection douanière et territoriale des États-Unis qui ne la facture qu’au prix de $14. Leur site internet précise qu’il est recommandé de demander son autorisation au plus tard 72 heures avant son départ pour les États-Unis. Il est important d’insister sur le fait que l’entrée sur le territoire américain est systématiquement refusée sans ce document.

Pour obtenir l’ESTA, l’adresse de son logement aux États-Unis le jour de son arrivée est demandée. En revanche, il n’est pas indispensable que son billet d’avion soit réservé lors de cette étape.

Où dormir à New-York ?

Entre les hôtels, les locations saisonnières et les auberges de jeunesse, il y a un grand choix d’hébergements disponibles à New-York.

Pour ma part, j’ai opté pour l’appart-hôtel AKA Wall Street pour la majeure partie de mon séjour, puis l’Ameritania Hotel à Times Square pour ma dernière nuit. Les réservations ont été effectuées via Booking. Toutefois, de nombreux logements sont aussi proposés sur Airbnb.

Selon la période choisie, les tarifs peuvent être plus ou moins élevés et les disponibilités limitées, il est donc préférable de s’y prendre tôt.

En plus de la taxe de séjour, la ville de New-York ajoute une taxe hôtelière de 14,75% au prix total du séjour. Cela est obligatoire pour tous les logements saisonniers et est inclus dans les tarifs affichés par le site Booking.com.

Pour ce premier séjour dans la grande pomme, j’ai choisi de m’installer à Manhattan. Je regrette juste ma dernière nuit passée à Times Square car c’est un endroit très bruyant.

Néanmoins, il semblerait que Brooklyn et le Queens soient de bons compromis avec des logements de qualité et moins chers qu’à Manhattan. Pour réduire la durée des trajets depuis ces zones, il est souhaitable de privilégier les logements proches des stations de métro.

Comment payer en USD à New-York à moindre frais ?

Voyager en dehors de la zone euro demande un minimum d’organisation pour la conversion de devises en économisant un maximum de frais. Généralement, les taux de change appliqués par les banques traditionnelles ne sont pas avantageux et les commissions facturées pour chaque retrait d’espèces et chaque paiement par carte bancaire en devise étrangère coûtent cher.

Pour ce voyage à New-York, j’ai donc opté pour la Mastercard Cash Passport de Travelex. J’ai donc commandé cette carte sur le site suffisamment tôt afin de la récupérer à l’agence de l’aéroport le jour de mon départ. Tous les rechargements de devise se font exclusivement depuis le site.

La carte est émise contre paiement de frais à hauteur de 10 euros. On ne peut pas utiliser cette carte pour y mettre plusieurs devises en même temps. D’ailleurs, la diversité de devises disponibles est limitée.

En outre, le fait qu’il n’y ait pas d’application permettant de suivre l’activité de son compte et d’effectuer les rechargements est assez pénalisant.

Pour remédier à tout cela, j’ai récemment opté pour l’ouverture d’un compte Revolut. Il s’agit d’une néo banque, (a.k.a banque digitale) d’origine britannique qui permet d’avoir un compte multi devises avec une Mastercard liée. Cette carte bancaire a, entre autres particularités, l’avantage de pouvoir être gérée depuis l’application.

Le change de devises est gratuit sous certaines conditions. En outre, il n’y a pas de frais facturés sur les retraits d’espèces et les paiements par carte jusqu’à un certain montant.

La carte bancaire peut être livrée gratuitement, selon l’option choisie, dans une centaine de pays y compris aux Antilles françaises.

Je prévois de publier un article plus détaillé sur le fonctionnement de Revolut.

En attendant, je t’offre la possibilité d’ouvrir ton compte Revolut et de recevoir 8 € après ton premier paiement par carte en utilisant mon lien de parrainage.

Comment accéder au WIFI à New-York ?

Il est vrai qu’il y a de nombreux hotspot facilement accessibles à New-York, que ce soit dans les restaurants ou les magasins par exemple. Cependant, il est plus sécurisant d’être indépendant de ces points d’accès en s’équipant d’une SIM incluant la data depuis les États-Unis.

De plus, il faut savoir que les fréquences du réseau américain sont différentes de celles de la France. Willmyphonework propose de vérifier la compatibilité de son téléphone avec le réseau du pays de son choix en quelques clics.

En outre, en voyageant aux États-Unis, on a toujours la possibilité de prendre une SIM prépayées auprès des opérateurs locaux tels que AT&T, T-Mobile et Verizon. L’inconvénient est que cela nécessite le remplacement de sa SIM usuelle.

Il est intéressant de comparer les tarifs proposés par les opérateurs américains et français.

En effet, aujourd’hui les fournisseurs de forfaits mobiles français ont fait évoluer leur prestation en incluant la consommation de données aux États-Unis pour certains de leurs forfaits avec ou sans engagement.

Lors de mon séjour à New-York en Mars 2018, j’avais un forfait sans engagement B&YOU chez Bouygues Telecom sans possibilité d’opter pour une autre formule incluant la consommation de data aux États-Unis car cela n’était pas encore proposé.

La solution la plus économique pour laquelle j’avais opté était de retirer une SIM dans une borne Free. Celle-ci était utilisable pendant 30 jours après activation. Le forfait incluait 25 Go d’internet et coûtait 19,99 € auquel il fallait ajouter 10 € pour l’achat de la carte SIM.

Comment se déplacer à New-York ?

En arrivant à Manhattan, on est souvent surpris par les embouteillages qui semblent interminables. Je n’ai eu l’occasion d’être en voiture que pour mon transfert aéroport – hôtel à mon arrivée et à mon départ. Entre les klaxons incessants, les piétons qui traversaient de façon imprévisible et les incivilités des autres conducteurs, c’était à chaque fois une sacrée aventure.

De ce fait, il est préférable d’utiliser les transports publics pour se déplacer. Mon séjour là-bas s’est concentré à Manhattan. J’ai donc privilégié le métro pour mes déplacements. Il fonctionne tous les jours, 24 heures sur 24, et ne propose que deux directions  :

  • Downtown Manhattan (Financial district par exemple)
  • Uptown Manhattan (Upper East side par exemple)

De plus, plusieurs trajectoires sont possibles pour chaque terminus du fait de l’existence d’une ligne de train express. Il faut donc être vigilant en se plaçant sur le bon quai et en s’assurant que les arrêts souhaités soient bien desservis.

Les titres de transport – MetroCard – peuvent être retirés directement dans les distributeurs des stations de métro où on peut aussi choisir les options tarifaires les plus adaptées à ses besoins.

En outre, je me suis aidée des applications New-York Subway MTA Map et Citymapper pour planifier et organiser mes itinéraires.

Quel New-York pass choisir ?

Lorsque l’on n’est pas familié avec une ville dans laquelle beaucoup d’attractions sont disponibles, cela peut être intéressant d’opter pour une solution qui rassemble un maximum de possibilités. Je ne parle pas de séjour all-inclusive organisé par une agence, mais de forfaits permettant d’accéder à plusieurs activités et lieux d’intérêts en bénéficiant d’un tarif réduit.

Pour mon premier séjour à New-York, j’ai choisi le Freestyle Pass de CitySigthSeeing à la dernière minute. Si ce choix était à refaire, je ne suis pas sûre que je le reproduirai car tout dépendrait de l’objectif du séjour, de sa durée, de ma familiarité avec la ville.

Il est plus facile de prendre cette décision lorsque l’on a une vue d’ensemble de toutes les offres proposées actuellement.

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée d’activation : Valable 14 jours à compter de la première utilisation ; circuits en bus valables 72 heures après l’activation du pass.

Nombre d’activités possibles : 3 à 7 attractions possibles + circuits de visites de New-York en bus en illimité + visite nocturne de la ville en bus + croisière sur l’Hudson + réduction sur le transfert aller-retour aéroport/hôtel à Manhattan en navette partagée à $40 par trajet pour 2 personnes.

Particularités : L’Empire State Building a été retiré de la liste des excursions

Prix : $109 pour 3 attractions au lieu de $149 ; $139 pour 5 attractions au lieu de $179 ; $159 pour 7 attractions au lieu de $199. Tous les tarifs énoncés sont réduits de $20 pour les enfants de 3 à 11 ans.

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée d’activation : 1 à 10 jours consécutifs selon la durée choisie

Nombre d’activités possibles : Accès à 90 attractions + circuits en bus valables jusqu’à 72 heures après l’activation du pass 

Particularités : entrée coupe file à certaines attractions ; L’Empire State Building ne fait plus partie des attractions proposées par ce pass.

Prix : $139 pour une journée ; $189 pour deux jours ; $209 pour trois jours au lieu de $269 ; $239 pour quatre jours au lieu de $299 ; $264 pour cinq jours au lieu de $329 ; $279 pour six jours au lieu de $349 ; $299 pour sept jours au lieu de $379 ; $349 pour dix jours au lieu de $449

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : Jusqu’à 30 jours depuis la première utilisation

Nombre d’activités possibles : 2 à 12 attractions possibles + circuits en bus valables 72 heures après l’activation du pass 

Particularités : entrée coupe file à certaines attractions ; L’Empire State Building ne fait plus partie des attractions proposées par ce pass.

Prix : $69 pour deux attractions ; $95 pour trois attractions ; $119 pour quatre attractions ; $139 pour cinq attractions ; $159 pour six attractions ; $179 pour sept attractions ; $229 pour dix attractions ; $259 pour douze attractions. Tous les tarifs énoncés sont réduits de $20 pour les enfants de 3 à 12 ans.

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : Jusqu’à 30 jours depuis la première utilisation

Nombre d’activités possibles : 3 à 6 attractions à sélectionner

Particularités : circuits de visites de New-York en bus proposés en attraction pouvant être décomptées du pass ; activités peu diversifiées et en faible quantité.

Prix : $75 pour trois attractions ; $119 pour six attractions. Tous les tarifs énoncés sont réduits de $20 pour les enfants de 3 à 11 ans.

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : 1 à 10 jours consécutifs selon la formule choisie dès la première utilisation

Nombre d’activités possibles : Plus d’une centaine d’activités dont certaines qui sont exclusives

Particularités : Disponible en français ; entrée coupe file à certaines attractions ; utilisable depuis une application

Prix : $134 pour une journée ; $199 pour deux jours ; $274 pour trois jours ; $299 pour quatre jours ; $339 pour cinq jours ; $379 pour sept jours ; $469 pour dix jours

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : 9 jours consécutifs à compter de la première utilisation

Nombre d’activités possibles : 6 activités à sélectionner sur les 9 proposées

Particularités : Deux entrées sont proposées pour l’Empire State Building (la journée et le soir) ; le MoMA n’est pas inclus ;

Prix : 124,03 € par adulte ; 101,48 € par enfant

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : 9 jours consécutifs à compter de la première utilisation

Nombre d’activités possibles : 3 activités à sélectionner

Particularités : la visite du MoMA est proposée ; une seule entrée à l’Empire State Building est proposée

Prix : 78,93 € par adulte ; 60,14 € par enfant

Délai de validité : Utilisable une année à compter de la date d’achat.

Durée de validité : 30 jours non consécutifs à compter de la première utilisation

Nombre d’activités possibles : 2 à 10 attractions à sélectionner

Particularités : Proposé en Français ; pas de site spécifique pour le commander ; les activités peuvent être réparties sur 30 jours peu importe la formule choisie.

Prix : 57,70 € pour deux attractions ; 84,56 € pour trois attractions ; 112,45 € pour quatre attractions ; 125,94 € pour cinq attractions ; 161,92 € pour sept attractions ; 206,90 € pour dix attractions. Tarifs affichés sur Ceetiz.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

New-York se visite en combien de temps ?

À mon avis, peu importe le temps que l’on passe à New-York, cette ville se visite et se redécouvre plusieurs fois dans une vie car elle est très dynamique et en évolution permanente.

Lors de mon premier séjour, je n’y suis restée qu’une semaine et je me suis principalement concentrée sur Manhattan. En revanche, si je pouvais retourner en arrière, j’aurais organisé mes journées différemment.

S’il fallait que j’y retourne pour une semaine en logeant à Manhattan, j’aurais suivi ce planning (mais pas obligatoirement dans cet ordre) :

Une journée à Brooklyn

Brooklyn Bridge, Brooklyn Flea Market, Brooklyn walking tour, Hop-off Hop-on bus tour Brooklyn

Une journée à Liberty island

Statue of Liberty & museum et Ellis island au départ de Battery Park suivie ou précédée du Financial district (Hop-off Hop-on bus tour, 9/11 Memorial & Museum, One World Observatory)

⚠︎Il faut réserver quelques semaines à l’avance pour pouvoir accéder aux différents points de vue de la Statue de la Liberté.

Une journée à Staten Island

Walking tour, Empire outlets précédés du Top of the Rock Observatory

Une journée près du fleuve Hudson

Hudson Yards, High Line, Chelsea Market

Une journée à Upper West Side

Broadway walking tour, Colombia University et Harlem (Harlem walking tour, The Studio Museum Harlem, Apollo Theater)

Une journée à Roosevelt Island puis Upper East Side

 Hop-off Hop-on bus tour, MoMa et Central Park

Si je devais y rester douze jours, j’aurais ajouté ces activités :

Walking tour Soho, Lower Manhattan, Little Italy, Nolita

Une journée dans le Bronx

Hop-off Hop on bus tour, City Island tour

Une journée dans le Queens

 Hop-off Hop-on bus tour, Queens walking tour

Deux jours à Long Island

Le dernier jour à New-York, toutes durées de séjour confondues, après avoir laissé ses valises dans une consigne à bagages :

Une demi-journée à Empire State building et Times Square

 Macy’s, Grand Central Terminal, Times Square walking tour

Selon la période de son séjour et la météo, on peut s’adapter aux activités possibles comme par exemple assister à un match de basket au Madison Square Garden ou au Barclays Center à Brooklyn, prendre place dans le public de l’US Open de tennis dans le Queens, participer à un match de baseball au Yankee Stadium dans le Bronx, se balader sur les plages de Long Island.

De même, il n’est pas obligatoire de loger uniquement à Manhattan. Selon les itinéraires choisis et le mode de transport sélectionné se rendre à l’aéroport le jour de son départ, on peut décider de s’installer ailleurs. Pour ma part, j’ai effectué les transferts aéroport – hôtel en navette partagée, à l’arrivée et au départ, en tenant compte du fait que le trajet du van ne passe pas ailleurs qu’à Manhattan. Toutefois, il est possible d’effectuer ces trajets en métro, en bus ou en taxi selon la localisation de son aéroport.

Quel budget prévoir pour un séjour à New-York ?

Le logement représente le plus gros investissement financier pour voyager à New-York. Les tarifs varient selon le mode d’hébergement (chambre d’hôtel, appart hôtel, appartement, auberge) et la localisation. Le mieux est de d’abord sélectionner le type de location souhaité, définir sa localisation, puis faire des simulations.

Par exemple, selon la saison, on peut trouver des logements entiers à Manhattan aux alentours de 180 € la nuit, ou à environ 120 € la nuit à Harlem, Brooklyn et dans le Queens.

Quant aux tarifs des billets d’avion, ils dépendent également des saisons, mais aussi des compagnies aériennes. Ainsi, on peut trouver des vols aller-retour au départ de Paris à partir de 250 €.  Pour ma part, j’ai choisi de voyager avec AirFrance, mais mon vol à l’aller a été opéré par Delta Airlines. Mon vol initial a été annulé à cause des tempêtes de neige qui frappaient New-York en début Mars 2018. La solution proposée par AirFrance pour pouvoir partir au plus tôt le lendemain était d’embarquer dans un avion Delta Airlines. Cela présente donc quelques avantages de voyager avec une compagnie qui a de forts partenariats.

Le coût de son séjour variera ensuite selon les modes de transport choisis pour se déplacer à l’intérieur de New-York, les visites et attractions effectuées. Grâce aux différents pass existants sur le marché, des économies considérables peuvent être réalisées. Il faut également ajouter les activités et visites guidées réservées via Airbnb Experience par exemple, et pour lesquelles les tarifs ne sont jamais les mêmes.

Le prix de la nourriture à New-York est globalement abordable. Les nombreux fast-food affichent des tarifs assez bas. Mon premier séjour là-bas n’a pas été remarquable sur le point culinaire. Les seules enseignes qui me sont restées en mémoire sont Five Guys et Eataly, présent à Paris depuis Avril 2019.

Je logeais dans un appart-hôtel équipé d’une cuisine très bien équipée que j’utilisais pour préparer mes dîners. Je faisais quelques courses aux Walmart ou Morton Williams que je pouvais trouver sur ma route et dont certains étaient ouverts sans interruption.

Que mettre dans sa valise pour partir à New-York ?

En fonction de la période à laquelle on voyage à New-York, ce que l’on met dans sa valise variera.

En revanche, il y a des indispensables valables pour toutes les saisons :

Pour un voyage au printemps, en automne et en hiver, il est judicieux de prévoir :

En été, on s’équipe différemment :

Quoi de nouveau à New-York ?

J’étais à New-York en Mars 2018 et depuis, la ville a beaucoup changé.

L’Empire State Building a enfin rouvert l’observatoire du 102 ème étage après 10 mois de travaux. On peut y admirer la vue à 360° sur Manhattan à grâce aux baies vitrées du Top deck du monument.  

Le MoMA a connu des rénovations successives et la dernière en date s’est achevée en Octobre 2019. Quatre mois ont suffi à ajouter 3 600m² d’exposition supplémentaire et une réorganisation de l’espace. Dorénavant, on trouve même une galerie gratuite, située au rez-de-chaussée.

En visitant la statue de la Liberté, on ne peut désormais pas passer à côté du Statue of Liberty Museum qui a ouvert ses portes en Mai 2019. La bonne nouvelle est que le ticket pour Liberty Island comprend la Statue de la Liberté et la visite du musée.

La High Line se prolonge depuis peu jusqu’à Hudson Yards, un nouveau quartier qui a vu le jour courant 2019 et qui reçoit un centre culturel, un centre commercial et The Vessel, une œuvre architecturale hors du commun. À partir de Mars 2020, Edge, le nouvel observatoire, perché à 304 mètres du sol, permettra de profiter d’une vue à 360°.

Staten Island a récemment sorti de terre un outlet proche de Manhattan, à seulement vingt minutes de Downtown : il s’agit d’Empire Outlets. On peut s’y rendre en prenant le Staten Island Ferry au départ de Whitehall Terminal.

Les aficionados de Netflix ne peuvent que se réjouir de l’ouverture de son premier cinéma. En effet, depuis Novembre 2019, Netflix exploite les salles du Paris Theater situé au 4 W 58 th St. à Manhattan.

L’Essex Market, anciennement appelé Essex Street Market, a déménagé pour s’installer au 88 Essex St. Delancey Street après 79 ans d’existence. L’emménagement de ce marché dans cette nouvelle infrastructure a permis l’accueil de nouveaux espaces de vente dans un cadre convivial où il est possible de rencontrer la population locale.

Des informations complémentaires pour voyager à New-York

Écrire cet article m’a donné envie de repartir à New-York ! Écris-moi tes questions et partage tes impressions en commentaire.

S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Découvre les autres articles de cette catégorie

carte-honfleur-etretat
Lifestyle
Une journée en Normandie
En savoir plus
new-york-map
Lifestyle
Mon itinéraire d’une semaine à New-York
En savoir plus
avis-androcur
Lifestyle
Mon expérience avec Androcur
En savoir plus